La production d'habitats

Construction

Pour certaines situations, la meilleure réponse adaptée à la situation sociale de la famille et à son mode de vie consiste à créer un habitat spécifique.
Dans la plupart des cas, ces logements sont construits par des bailleurs sociaux (Néolia, Habitat 25, GBH…) en mobilisant des financements de type PLAI. Les familles sont locataires et bénéficient de l’APL.
L’intérêt de la démarche réside dans la participation active de la famille dans la production de son logement. Elle est systématiquement associée à la définition du projet : élaboration des plans avec un architecte, prise en compte de l’enveloppe budgétaire, choix des matériaux… Et chaque fois que cela est possible, elle participe aux travaux. Par exemple, lorsqu’une entreprise d’insertion est retenue pour certains lots de travaux, un membre de la famille peut être salarié en CDDI, dans une logique d’insertion socioprofessionnelle. L’implication de la famille favorise toujours à terme, une bonne occupation des lieux, et une bonne intégration dans le village ou le quartier.

Réhabilitation

Pour des Propriétaires-Occupants en difficulté et certaines situations de locataires, des opérations de réhabilitation sont réalisées. Ces situations relèvent souvent du « logement indigne ».
Les projets de réhabilitation conduits par la Mission Habitat ont pour objectifs de restaurer de bonnes conditions de vie, en garantissant une maîtrise des charges, notamment énergétiques, pour une solution durable et budgétairement compatible pour la famille. La conduite de ces projets peut être assurée directement par la Mission Habitat, ou en collaboration avec des partenaires locaux : HDL 25, Urbam, Idéha

Terrains familiaux

Dans le cadre du Schéma Départemental d’Accueil des Gens du voyage, nous intervenons dans l’accompagnement de familles et dans la définition de projets.

Qu’est ce qu’un terrain familial ?
Il s’agit d’un type d’habitat réalisé par une collectivité territoriale pour accueillir et sédentariser des familles de gens du voyage (référence réglementaire : Circulaire 17 décembre 2003 relative aux terrains familiaux). Le terrain familial est un type d’habitat espace conçu pour accueillir une famille ou un groupe familial de façon pérenne tout en lui permettant de conserver son mode de vie.

Dans un espace clos, un petit bâtiment abrite une pièce de convivialité, une buanderie et un espace sanitaire (WC/douche). La famille conserve sa ou ses caravanes comme espace pour dormir. Un terrain familial est raccordé à tous les réseaux comme n’importe quelle habitation et propose donc aux familles tous les éléments de confort et d’hygiène réglementaire (eau chaude sanitaire, douche, WC, raccordement électrique, boites au lettres…). La commune gestionnaire contractualise avec la famille une convention d’occupation, fixant les droits et devoirs de la famille et le montant d’une redevance mensuelle. La famille, de son côté, souscrit les abonnements nécessaires (EDF, eau ...).


Avantages des terrains familiaux : ce type d’habitat apporte à la famille :

Sécurité
Le terrain est clos. Il est attribué à une seule famille. La famille peut stationner de façon pérenne sans autorisation spéciale à renouveler.

Insertion sociale
La famille peut se sédentariser en toute quiétude.
  • Le terrain est implanté à proximité d’une agglomération : la famille peut scolariser de façon pérenne les enfants.
  • La famille est domiciliée : elle peut recevoir du courrier.
  • La famille garde son mode de vie (caravane) mais elle a accès à tous les équipements du logement digne : sanitaires, eau, énergie, assainissement…
  • Ancrage dans les lieux et l’environnement : en général la famille est déjà présente sur le secteur depuis de nombreuses années, elle est connue.
Participation de la famille
  • La famille est associée à la définition et à l’élaboration du projet.
  • Participation financière : paiement d’une redevance, abonnement en son nom propre : la famille doit apprendre à gérer ses consommations EDF + eau.

Exemple Bethoncourt / Pays Montbéliard Agglomération : accompagnement de 2 groupes familiaux représentant au total : 11 adultes et 11 enfants.


Un accompagnement Spécifique

Nous sommes missionnés par le Plan Départemental d’Action pour le Logement des Personnes Défavorisées pour des mesures d’Accompagnement Social Lié au Logement « spécifiques » (nous sommes le seul prestataire de ce type de mesures dans le département). Ces mesures ont pour particularité de s’adresser à des ménages qui, de par leurs difficultés, leurs conditions d’existence ou leur mode de vie, ne peuvent accéder ou se maintenir dans un logement « classique » du parc social ou privé.

Nous sommes sollicités, pour accompagner des ménages, par des assistantes sociales de secteur (CMS, CCAS), des structures partenaires (ATD Quart Monde, Gadgé, les prestataires d’ASLL classiques…), voire des élus locaux.
Les familles qui nous sont adressées « fonctionnent » depuis des années avec des comportements ancrés dans la précarité. Elles ont parfois un mode d’occupation de leur logement très particulier : certaines ont tendance à entasser tout un tas de bric et de broc, d’autres laissent progressivement se délabrer leur logement pièce après pièce, certaines encore se laissent envahir par les animaux domestiques. Les relations de voisinage sont parfois tendues. L’argent pose presque toujours problème : dépenses compulsives, surendettement, ou plus simplement ressources insuffisantes. En règle générale, il y a peu de projection dans l’avenir ; les gens vivent au jour le jour.

Notre accompagnement trouve sa traduction concrète dans des projets à long terme qui supposent une modification substantielle des comportements.
Concrètement, les solutions en termes d’habitat sont :

  • des réhabilitations de logements anciens,
  • la construction de logements neufs,
  • la création de terrains familiaux,
  • l’accès ou le maintien dans des logements « classiques » après modification du comportement.
Retour en haut